L’Assurance Qualité dans l’enseignement supérieur

Concept et démarche qualité

À l’instar des établissements d’enseignement supérieur du monde, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a décidé d’instaurer le concept qualité et de mettre en œuvre une démarche qualité qui devra en peu de temps permettre de remédier aux lacunes enregistrées en assurant aux établissements algériens d’être classés honorablement et justement par rapport aux données de l’international. Pour cet effet, une structure nationale fut créée, à savoir la Ciaqes.

Définitions, terminologie et abréviations

Les abréviations introduites dans le contenu de ce rapport sont les suivantes : Ciaqes, Renaqes, Caq, Raq,

La commission nationale (CIAQES)

Le travail engagé par la Ciaqes depuis 2012 a permis aux établissements d’avoir un potentiel humain formé en assurance qualité, capable d’assurer sur place la même formation à de nouvelles recrues. Un travail adjacent avait mis entre les mains des établissements un référentiel national devenu aujourd’hui pour tous, le document de base et une « référence » qui définit le cadre des actions envisagées dans la démarche qualité.

Le référentiel national (RENAQES)

Le référentiel national est le document de base regroupant les éléments relatifs à la démarche qualité, il définit les domaines d’action, les champs et leurs interprétations. Il introduit les acteurs, les critères, et indique les preuves y afférentes.

Ultérieurement, les cellules des établissements auront certainement besoin de travailler le document afin de l’enrichir et de le faire évoluer dans le souci de mieux cerner les spécificités de chaque institution.

La cellule locale (Cellule Assurance Qualité : CAQ)

C’est l’entité de base chargée d’ancrer le concept qualité et de mettre en œuvre la démarche qualité au sein de chaque établissement d’enseignement supérieur. La cellule assurance qualité a pour mission de réussir l’implantation de la démarche assurance qualité dans l’établissement. Dans cet ordre d’idées, le dévouement, la détermination et l’efficacité de ses membres sont des critères vivement recommandés. Ainsi, le responsable de la cellule doit garantir les conditions et les moyens qui permettent aux membres d’agir, de faire évoluer le travail entrepris et de lui assurer une veille et un suivi.

Le responsable local (Responsable Assurance Qualité : RAQ)

Le responsable de la cellule Assurance Qualité se doit de collaborer avec ses membres afin d’exécuter les initiatives émanant de la Ciaqes ; de même qu’il est tenu de veiller à l’implantation de la démarche qualité au sein de son établissement.

Ainsi, la Cellule Assurance Qualité à l’université Mohamed Khider Biskra préconise un plan de travail portant sur deux volets. Le premier volet concerne la formation continue de ses membres afin d’acquérir les compétences nécessaires à un travail d’experts. Le deuxième volet touche à l’élaboration d’un plan d’action qui portera sur le suivi des recommandations de la présente autoévaluation. La cellule doit dès lors définir les mécanismes d’action de sa politique et identifier les contraintes susceptibles d’empêcher ou de faire dévier l’aboutissement de ses recommandations.

© 2019 Cellule Assurance Qualité, Université de Biskra.

Please publish modules in offcanvas position.